Tournage : faire face à l’imprévu

Réaliser un film guérilla, c’est prendre des décisions rapides face aux événements inattendus, mais aussi préparer le terrain pour être le moins pris au dépourvu possible.

Demain nous démarrons donc notre 13ème jour de tournage. La scène concerne trois personnages, avec très peu de texte : l’un d’entre eux, Sammy, cherche le héros (Marçao). Il est lui-même suivi par les méchants, Olga et Ivan. Il s’agit de la scène 37 dans le script.

Être raccord : un enjeu à improviser

Cette scène doit être raccord avec la précédente, que nous n’avons pas encore tournée. Elle doit aussi faire un raccord avec une scène précédente que nous avons tournée… en septembre, sous un soleil magnifique. Demain, nous serons le 28 décembre. Et si la météo est particulièrement clémente en ce moment à Paris, d’une part il ne va pas faire 28° non plus ; d’autre part nous aurons beaucoup, beaucoup moins de lumière, tant en termes de durée (coucher du soleil prévu à ) qu’en termes de puissance.
meteo lundi 28 decembre 2015 a paris pour tourner un film guerilla Le Retour de Marçao
Ce qu’on appelle une bonne nouvelle

Vous me direz : « Pourquoi avoir attendu décembre pour tourner ? » et c’est une question légitime.
Il se trouve qu’un film guérilla se tourne d’abord en fonction des disponibilités de chacun. C’est la bonne volonté et le planning des comédiens qui décident de tout. Demain, les trois comédiens nécessaires à la scène 37 sont disponibles, la production aussi, l’équipe technique itou : ça tourne ! C’est ça la vie en mode guérilla 🙂

Lumière, température et solutions bis

Notre temps de tournage est donc réduit, pour ne pas manquer le créneau de soleil disponible, et pour ne pas que notre comédien qui interprète Sammy (Jean Seleskovitch) attrape froid.

Pour la lumière, pas grand chose à faire. Pour la température, nos options sont :
– soit il fait suffisamment chaud (une dizaine de degrés) et nous tournons en extérieur comme prévu.
– soit il fait trop froid et nous modifions la scène pour que le personnage de Sammy se retrouve non pas à pied, mais dans une voiture.
Notre souci vient du fait que la voiture initialement prévue, avec laquelle nous avons déjà tourné, et qui doit être raccord (si possible… mais c’est encore une autre histoire), n’est pas disponible.

Bref, prions pour qu’il fasse chaud ! Si vous passez devant un cierge, pensez à nous 🙂

Tourner un film guérilla, le making of en live

Promesse tenue ! … ou presque : ce blog reprend du service au quotidien, ou peu s’en faut 🙂 Je vais donc continuer, plus assidument, à vous faire partager l’aventure d’un tournage de long métrage indépendant, et même « guérilla« , comme on dit.

Est-ce la bonne résolution de Noël ? Possible. Est-ce parce que mon épouse m’a offert les entretiens entre Truffaut et Hitchcock ? Probable. Un peu tout ça, et quelques motivations latentes.

Définition d’un Film guérilla : ne pas attendre pour se lancer

Bref : un film guérilla, qu’est-ce que c’est ? C’est un film qui ne s’embarrasse d’aucune des règles traditionnelles pour faire du cinéma. Seule est nécessaire une caméra (et encore). Nous sommes partis sans budget, sans production, sans autre autorisation que notre envie de faire du cinéma. Et nous essayons de tourner sans dépenser d’argent, autant que faire se peut (ce n’est pas toujours possible mais parfois on tombe sur des gens incroyablement généreux !)

Tous les membres de l’équipe ont dit oui pour faire partie de l’aventure bénévolement. Mais nous espérons pouvoir les rémunérer très rapidement, ne serait-ce qu’en participation. Je reviendrai sur cette option qui se concrétise.

Un tournage long

Aujourd’hui nous préparons le 13ème jour de tournage, le premier ayant eu lieu le 5 juin 2015. Je prévois en tout 17 jours de tournage. Vous le voyez, ça n’avance pas vite. Mais j’aime que cette aventure prenne son temps. Je suis dedans, c’est un voyage particulièrement excitant, je n’aurais pas aimé qu’il se termine trop vite.
Ce 13ème jour aura lieu à Paris, lundi, vers Bastille.

Néanmoins il faut avancer ! Je suis sur le point de valider le recrutement d’un monteur truquiste. Cela va me permettre de monter une bande annonce rapidement, j’espère.

Allez, je vous colle une image, et je vous souhaite un joyeux Noël 🙂
equipe tournage film guerilla marcao