Dans le doute, changer de projet

john ford western

C’est l’heure du plan B. Le manque de recul fait parfois perdre ses repères. Est-ce que mon histoire est bonne ? Est-ce qu’elle tient la route ? Mon intrigue secondaire n’est-elle pas trop forte ? Ne prend-elle pas le pas sur l’intrigue principale ? Le sujet n’est-il pas trop lourd ? ou au contraire trop léger ? Va-t-il intéresser les spectateurs ? Ma structure est-elle solide ? Et j’en passe. C’est la panique.

Autant de questions auxquelles il est très difficile de répondre quand on a la tête dedans. En fait, ce n’est pas tant qu’il soit difficile d’y répondre : c’est juste que les réponses changent tout le temps. C’est ça, le manque de recul.

Alors il faut faire lire. C’est une question de méthodologie. Accepter qu’un premier jet ne soit pas bon (je dirais même que c’est un prérequis : faites un mauvais 1er jet ! Mais faites-en un). Et passer à un autre projet. Laisser le premier décanter. Laisser vos lecteurs prendre le temps de lire et de faire leurs retours. Respirer.

Ah ! Ca va mieux. En plus mon second projet est une comédie.

Une citation pour accompagner ça avec de la glace : « Dans le doute, faites un western » — John Ford

Cartographie du Western depuis 2000

Trouvé sur la page Facebook de Vodkaster.
Lesquels avez-vous vus ? Lesquels avez-vous aimés ?
Personnellement, je n’en ai pas vus tant que ça*. Peut-être parce que mon goût du western ne s’arrange que de sauce tomate italienne ?
westerns cartographie cinema*Oh ! Si, j’ai vu True Grit, et je me suis ennuyé, mais rien comparé à Django Unchained que j’ai tout simplement interrompu. Trop de violence inutile, trop d’écoeurement, trop de gavage.